Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

Publié le par nous-en-boischaut-sud

Dans le vignoble castelmeillantais, les machines à vendanger se sont imposées mais il reste encore de nombreux petits vignerons qui produisent leur vin pour la consommation familiale et celle de leurs amis. Là, pas de machine, ce sont des bras qu’il faut ! Alors on fait appel à la famille, aux amis, aux voisins et tout le monde se retrouve de bon matin à pied d’œuvre.

Deux par deux, à chacun son coté du rang de vigne et le ramassage commence, le papotage aussi ! Certains ne se sont pas vus depuis les vendanges dernières, alors il y en a des choses à se dire.

Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

A genoux, accroupis ou penchés les raisins sont ramassés : on coupe, on se déplace, on s’accroupit, on coupe, on se déplace, on s’accroupit ; bientôt les conversations sont plus brèves et on parle surtout de son mal au dos ou aux genoux. Dame, c’est qu’on n’est plus tout jeune !

Le porteur de hotte, l’homme fort de l’équipe, lui, ne chôme pas, arpentant tous les rangs de la vigne pour vider les paniers des vendangeurs, les verser dans le fouloir placé au bout du rang et écraser les grains pour en extraire le jus.

Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

Vous avez vu ce qu’à trouvé Sarah dans la vigne : une petite rainette verte !

Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

12h30 : il pleut, tout le monde est épuisé, mais tout le raisin rouge est vendangé.

  • Et pour le blanc, il y en a pour une demi heure, qu’est-ce qu’on fait ? On le vendange tout de suite ou on le garde pour cet après-midi ?
  • Oh non ! on le vendange tout de suite, cet après-midi, ce sera trop dur de reprendre le travail après le repas.

Et c’est reparti, mais toute la vendange est terminée avant le repas, même si celui-ci est un peu tardif. Juste le temps de ramasser les belles grappes laissées sous le rang pour être utilisées en raisin de table et chacun quitte la vigne, épuisé mais content de s’être fatigué tous ensemble.

Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

Le repas traîne un peu en longueur, d’abord parce qu’il est excellent, composé avec les produits de la ferme et tout le monde est heureux de se retrouver tous ensemble à bavarder bien au sec en se reposant de la dure matinée.

Il faut bien se lever de table pour s’occuper du vin blanc. Le raisin écrasé à la vigne est versé dans le pressoir et le jus, jaunâtre, gris, commence à sortir. Puis on presse pour extraire tout le liquide.

Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

D’accord, non décanté, l’aspect n’est pas très appétissant, mais qu’est-ce qu’il est bon, bien sucré. Mais attention !!!

Les vendanges à l'ancienne, chez nous (en Boischaut sud)

Maintenant que le jus de raisin blanc est à la cave dans sa cuve, que le raisin rouge macère dans une autre cuve en attendant de fermenter, notre travail de la journée de vendange est terminé. Rendez-vous pour le vin nouveau, nous pourrons alors apprécier le résultat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article