Taille et greffe à Néret

Publié le par nous-en-boischaut-sud

Le printemps arrive, le moment de la taille également : « Taille tôt, taille tard, mais taille en mars ! ». Ce mercredi 19 mars Cédric Larraud de la Société Pomologique du Berry était de passage au verger de l’association O-Vi.Ve de Néret, pour nous expliquer la taille de la vigne et des arbres fruitiers ; il était également venu avec des porte-greffes et des greffons pour étoffer le verger avec de nouveaux éléments.

On commence par la vigne. Le verger est composé de ceps pour des raisins de table. On regarde le cep, on choisi un sarment de l’année dernière, bien vigoureux, qui se développe dans l’axe du rang, pour ne pas l’accrocher lors du travail ultérieur de la vigne : ce sera notre baguette. Elle est réduite à environ 6 yeux sur sa partie supérieure, les yeux sur la partie inférieure sont éliminés. Maintenant un autre sarment bien placé, on le coupe à 1 ou 2 yeux, ce courson servira pour la baguette de l’année prochaine. On coupe tout le reste et voilà, la taille de ce cep est terminée.

Taille et greffe à NéretTaille et greffe à Néret

Si le pied est très vigoureux, on peut garder 2 baguettes, la longueur de la baguette (mesurée en nombre d’yeux) peut varier, plus le cep est vigoureux, plus la baguette peut être longue.

Maintenant on passe aux pêchers. Ils sont en pleine fleur, ce serait dommage d’y toucher. Mais si, Cédric est affirmatif, c’est le bon moment pour tailler ! Deux jeunes sujets au pied d’un ancien arbre coupé : il serait préférable d’en éliminer un, mais pour l’instant on peut laisser les deux. On le regarde, les branches charpentières sont bien formées, les bourgeons floraux à l’extrémité des charpentières sont éliminés pour que les fruits, pesants, ne les déforment pas. Il faut juste aérer l’arbuste en éliminant les branches qui poussent vers l’intérieur.

Taille et greffe à Néret

Nous passons à un jeune poirier. L’objectif est là de favoriser la tige centrale en éliminant les bourgeons floraux qui pourraient la fatiguer et la déformer. Les rameaux inférieurs sont éliminés jusqu’à la hauteur qui correspondra à la formation des futures branches charpentières.

Maintenant un poirier plus âgé, bien vigoureux. Une branche s’est cassée, elle est éliminée, le cœur de l’arbre est aéré. Les branches sous-charpentières devront être coudés (avec de la ficelle) pour favoriser la fructification et la formation ultérieure de nouvelles branches.

Taille et greffe à NéretTaille et greffe à Néret

Après ces démonstrations de taille, nous passons aux greffes. Quelques greffons sont prélevés sur un poirier du verger. Un joli cognassier qui se trouvait là à dessein est proprement coupé à quelques centimètres du sol. L’écorce, sous laquelle circule maintenant la sève, est décollée et le greffon taillé en biseau est inséré sous l’écorce. Pour plus de sécurité, deux greffons sont insérés sur cette couronne. L’ensemble est maintenu serré avec des élastiques et protégé avec de la cire à greffer. Et on n’oublie pas le point de cire au sommet du greffon, pour éviter qu’il ne dessèche !

Taille et greffe à NéretTaille et greffe à Néret

En coupant le cognassier, un trou dans la branche révèle la présence d’une chenille. Elle est délicatement mise dans un bocal avec du bois. Elle devrait se transformer en un beau papillon de nuit, si Dieu lui prête vie !

Cédric poursuit par des greffes en fente avec des portes greffes provenant de la société pomologique du Berry. La technique de base est similaire mais le porte-greffe, plus petit est fendu en deux et le greffon, bien taillé en biseau, inséré dans la fente.

Taille et greffe à NéretTaille et greffe à Néret

Et l’après-midi se termine dans le cabinet de vigne, tout neuf, construit par la Forepabe, autour d’un verre, vin ou jus de fruits du verger, évidemment.

En partant, nous saluons la maison des insectes : remplie de matériaux de taille et de nature différentes, elle sert de refuge à plein de petits animaux à six pattes (ou plus…).

Vous avez raté cette démonstration de taille et de greffage ? Pas de panique, la taille s’est tous les ans ! Surveillez notre agenda, vers le mois de mars prochain, vous trouverez sans doute une autre occasion d’approfondir tous ces secrets.

Taille et greffe à Néret
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article