Contes du Berry et de Sologne en marchant

Publié le par nous-en-boischaut-sud

Cette année, le rendez-vous pour la randonnée d’automne au Pays de George Sand, le 11 octobre, était à la salle des fêtes de St Aout, celle-ci est située dans un beau parc avec une halle remarquable. Avant le départ de la randonnée, les consignes. Aujourd’hui on peut les alléger car la plupart des participants sont des habitués : évidemment, quand on a déjà fait une fois cette randonnée, on a envie de revenir …

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Démarrant dans les rues de St Aout, nous passons devant la maison natale d’Edmond Augras, fondateur de la Société des Gâs du Berry, la plus ancienne société folklorique de France et toujours très dynamique. Une plaque lui rend hommage mais la maison, elle, menace ruine. Et c’est parti dans la campagne aygulphine ! Bon, la randonnée ne devrait pas être trop dure : nous quittons donc les paysages vallonnés du Boischaut pour la plaine de St Aout.

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Au coin d’un chemin aux couleurs automnales, nous retrouvons Patrick Fischmann, notre conteur avec ses histoires fantastiques, venant d’un temps d’avant la chrétienté, quand les sources avaient leurs génies propres, un temps où on pouvait marchander avec la mort qui se présentait, sur les rives de la Loire, entre Berry et Nivernais, sous la forme d’un chien noir …

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Nous repartons dans cette plaine, alternant encore élevage de bovins et céréales, mais on sent bien qu’ici aussi les bouchures sont bien menacées. Et voici l’habituel mais somptueux et délicieux ravitaillement à partir de produits locaux : pâté végétal, rillettes de canard, confitures menthe courgette, jus de pommes …

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Dans les bouchures, un fruit oublié : des nèfles et un peu plus loin nous retrouvons notre conteur avec son herbe qui égare, ses grenouilles voraces ou le marcou, aux pouvoirs étranges, septième fils d’une famille de sept enfants, il lit l’avenir dans les flaques d’eau.

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

De retour à la salle des fêtes, après une petite boucle d’une dizaine de kilomètres, chacun sort le pique-nique de son sac puis nous repartons par le château de St Aout, belle propriété privée du 16ème siècle, nous passons devant une maison dont le propriétaire a visiblement une âme d’artiste et nous retrouvons la campagne.

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Au bord d’un champ, notre barde, une épinette sur les genoux, nous entraîne avec le comte d’Henrichemont dont la fille a été élevée par les chauves-souris, le roi de La Châtre, puissant mais qui ne trouvera un homme heureux que chez un modeste jardinier, le sabotier de Sancerre qui possède l’inverse d’un tonneau des danaïdes, celui-ci se remplit dès que vous jetez quelque chose dedans … Tout un monde de légendes, merci Patrick Fischmann.

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Notre balade se termine en passant devant l’étang de St Aout et nous nous retrouvons à la halle de la salle des fêtes pour un petit rafraichissement bien mérité par cette belle journée d’octobre.

Contes du Berry et de Sologne en marchantContes du Berry et de Sologne en marchant

Nous ne saurions quitter St Aout sans un petit tour à l’église ; elle possède un magnifique baldaquin baroque, en chêne sculpté du 17ème siècle provenant du couvent des Cordeliers de Châteauroux.

Contes du Berry et de Sologne en marchant
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article