Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 13:31

Comme tous les deuxièmes vendredis de chaque mois, le Pôle Culturel de l'Etang Merlin offrait un spectacle.

Vendredi 10 avril, c'était « musique trad' » comme abrègent volontiers les amateurs.

Le nom du groupe est mystérieux : « Bâtons de quartier » ! A quoi cela peut-il bien faire référence?

Viennent s'installer, sur la scène, trois musiciens …

Bâtons de quartier

qui nous expliqueront qui ils sont, d'où vient leur nom, leur histoire, leurs passions :

Ils viennent du nord de l'Allier, d'un drôle de pays qui, par certains aspects, ressemble au nôtre : d'abord, Château d'Allier a, dans son nom, un château … comme Châteaumeillant

Il se situe en bord d'Allier, très proche de la Loire ; c'est une grande rivière, navigable à cet endroit ; voilà une nette différence : la Sinaise ou le Portefeuille ne peuvent tenir la comparaison.

Mais Château d'Allier se trouve à moins de 15 kilomètres de Sancoins donc du Berry … et de l'autre côté de leur rivière , on est en Nivernais. Ce petit coin de France est donc en région Auvergne, aux confins du Berry et de la Bourgogne … comme nous sommes en Berry aux confins de l'Auvergne et du Limousin.

Dans la vie traditionnelle de leurs ancêtres, la batellerie a occupé une grande place :

Bâtons de quartier

les futreaux, ces bateaux de Loire, quelquefois longs de plus de dix mètres, servaient à transporter d'énormes quantités de marchandises ; ils pouvaient être munis d'une voile carrée et ne se maniaient pas toujours très facilement : de longues perches, au bout ferré, permettaient au batelier d'éviter les berges ou certains obstacles. Ces perches, d'un maniement délicat, pas toujours sans danger, se nommaient « Bâtons de quartiers » … d'où le nom que nos musiciens ont donné à leur trio.

Après ces quelques explications, nos musiciens se mettent à jouer une première mazurka qu'ils ont appelée « Physalis », du nom de ce délicieux petit fruit qui ressemble à une cerise orange enfermée dans sa coque en lanterne.

Si leur inspiration est traditionnelle, ils composent l'essentiel de leur répertoire ; chaque morceau est original ; ils y mettent leur touche personnelle

Vient ensuite un scottish … qu'ils ont intitulé « Blowboirat » rappelant le nom de deux d'entre eux :

Eux, ce sont Steve Boirat à la vielle à roue

Bâtons de quartier

puis David Boirat à la cornemuse 20 pouces

Bâtons de quartier

et enfin Jérôme Liogier Elsener à la vielle à roue alto.

Bâtons de quartier

L'ensemble est une merveille ; puissance, subtilité, précision des rythmes, souvent endiablés, ils nous donnent envie de danser.

Bourrées à deux temps, puis à trois temps (spécialité des régions plus méridionales, nous précisent-ils).

Les titres rappellent la tradition, telle cette série de bourrées intitulée « Le Fendeur » et « L'écourot» (c'est le nom donnée à la souche de l'arbre au pays ), ou pris dans leur vie quotidienne et faisant sourire par l'humour qui s'en dégage (la valse intitulée « Saucisses - lentilles » en hommage au vielleux Jérôme originaire du Puy).

Nos compères ne sont pas seulement de splendides musiciens, ils chantent également … et très bien ; dans la tradition, nous précisent-ils, il n'y avait pas toujours de musiciens pour animer les soirées ; on se mettait alors à chanter et les gens pouvaient danser ; il fallait, pour cela, que le chant soit bien projeté et bien rythmé

Bâtons de quartier

Ces chansons racontaient des histoires ; elles étaient souvent à répétition, ce qui permettait de les faire durer plus longtemps … et peut-être de permettre à chacun de participer comme nous fûmes invités à le faire … d'abord dans « Mon cœur en peine » et « La nuit des adieux » (dont les paroles sont issues du collectage Barbillat – Touraine) qui conte les chagrins d'amour qui précédent le départ pour la conscription … puis dans la bourrée chantée à deux temps « Dedans l'Amérique » qui chante l'aventure d'une jeune fille qui, pour ne pas mourir d'amour, se déguise en garçon pour suivre son fiancé à l'armée … mais un jour, à la suite d'une blessure, la supercherie est découverte

Un autre « Rond chanté », quand nous réclamerons un bis, nous permettra de participer, une nouvelle fois, à l'enchantement.

Bâtons de quartier

Une mention particulière doit aller à Jérôme dont la vielle alto prenait des accents profonds de violoncelle avec un vibrato qui charmait notre cœur, au plus profond, notamment dans cette « Mazurka à Joseph » qu'il a composée et où chacun a pu faire montre de son talent.

Allusion au Joseph des « Maîtres -Sonneurs » de notre George ?

On ne pouvait s'empêcher d'y songer en entendant ces musiciens de talent et passionnés …

En forme d'hommage, voici un extrait de la dix-huitième veillée des Maîtres - sonneurs :

« Le Grand Bûcheux nous joua des airs tantôt sur un mode, tantôt sur l'autre, et mêmement en les employant tous deux dans un même chant, enseignant à Joseph la manière de passer, à propos, du majeur dans le mineur et pareillement du second dans le premier, si bien que les étoiles jetaient leur feu depuis longtemps, et que nous ne sentions pas l'envie de nous retirer ; mêmement les gens de la ville et des environs s'assemblèrent au bas du ravin pour écouter, au grand contentement de leurs oreilles. Et plusieurs disaient « C'est un sonneur du Bourbonnais. Cela se connaît à la science, et pas un de chez nous pourrait y jouter »

C'est aussi ce que nous aurions pu dire vendredi soir !

Ce trio fait partie d'un groupe plus important qui s'est donné pour mission, depuis de longues années, de continuer à faire vivre les traditions populaire « du Pays des Chavans » : ce groupe a pour nom « La Chavannée Embraud » à Château sur Allier (pas très loin de Sancoins)

origine : http://lachavannee.com/

origine : http://lachavannee.com/

Cette locature dont ils ont fait l'acquisition est leur lieu d'accueil rassemblant écomusée et gîte pouvant accueillir des groupes

origine : http://lachavannee.com/

origine : http://lachavannee.com/

Nous sommes tous invités à leur grande Fête de la Rivière le 14 Mai prochain, jour de l'Ascension qui allie démonstration de batellerie, musique et fête populaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by nous-en-boischaut-sud
commenter cet article

commentaires

Anomyme 18/04/2015 09:10

Un grand bravo au rédacteur de l'article qui nous enrichit de la qualité des artistes qui aurait pu nous échapper et qui fait regretter leur absence à ceux qui ont loupé cette soirée.

Régine Andiano 18/04/2015 15:30

Merci pour cet encouragement ; c'est notre but de faire partager nos découvertes et de susciter, chez nos lecteurs, l'envie d'aller, à leur tour, à la découverte des événements, nombreux, qui ponctuent les saisons dans notre Boichaut - Sud
Le rédacteur de l'article

  • : Nous en Boischaut-sud
  • : Découvrez les animations et manifestations dans le Berry et en Boischaut sud, préparez vos sorties grâce à notre agenda
  • Contact

Les fêtes, animations qui égrènent le calendrier de nos villages sont un des attraits de notre Berry : entre Châteaumeillant, Le Chatelet, Lignières, La Châtre, Ste Sévère ... Retrouvez-les dans notre agenda et découvrez les compte-rendus des activités auxquelles nous avons participé.

Nous sommes maintenant également présent sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Nous-en-Boischaut-Sud/280616368744563?ref_type=bookmark

Venez nous rendre visite

Merci Marie-France !

Affiches

UA-62890623-1