Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 09:02

La Communauté de communes Berry Grand Sud nous proposait de plonger dans les racines du territoire en ce vendredi 26 février, de deux façons bien différentes : d’une part par le biais du folklore, d’autre part par les fruits de la recherche sur les noms de lieux : la toponymie.

Dominique Dubreuil, plutôt convaincant en réincarnation de Jean-Louis Boncoeur, se charge d’animer la salle des fêtes de Saint Saturnin, commençant, entre tendresse et farce, par des sketchs moins connus de notre mythique conteur berrichon.

C’est notre histoire : "Les lieux ainsi dits".

Mais, attachés à leur territoire comme le sont nos berrichons, la conférence de Stéphane Gendron était très attendue. La salle était pleine à craquer et tous attendaient la réponse à leurs interrogations sur la signification des noms de lieux autour de chez eux. Stéphane Gendron a la parole !

C’est notre histoire : "Les lieux ainsi dits".

Les noms de lieux qui nous sont restés aujourd’hui sont parfois très anciens et remontent pour certains aux celtes, d’autres sont de création plus récente, mais à chaque période, ils indiquent les préoccupations des gens qui ont habité le territoire et nous révèlent quelque chose d’eux. Les préoccupations sont variées : l’eau, le relief, les végétaux (le Vernaix se rapporte à l’aulne), la qualité du sol et des cultures (on parle davantage des mauvaises terres que des bonnes; la Vignasse : mauvais vin), les constructions (Maison Rouge : ancienne auberge peinte en rouge, Tivoli : maison de plaisance), les animaux (la signification est souvent difficile à interpréter car le second degré existe, beaucoup d’animaux chantent !), les découpages administratifs d’ancien régime (métairie, fief), la religion (St Saturnin, St Priest) …

Le champ d’étude des noms de lieu est vaste entre le nom des villages, des lieux-dits, des parcelles ou des maisons. Le travail est infini. Stéphane Gendron s’appuie principalement sur les cartes de Cassini et sur le cadastre napoléonien.

C’est notre histoire : "Les lieux ainsi dits".

Notre territoire se situe à l’interface entre le nord occitan et le sud des langues d’oïl. Sur ce territoire, beaucoup de noms de lieux se réfèrent à l’eau.

En nord occitan, le terme de « goutte » fait référence à une fontaine ; ailleurs, ce sera simplement « fonts » mais si le lieu se nomme « Sept Fonds », il n’est pas sûr que sept fontaines aient réellement été identifiées, le chiffre sept a sa part de magie ! Le nom d’Entrain (commune de La Celette) remonte au 6 ou 7ème siècle avant JC, il signifie « entre les eaux » et se situe effectivement entre deux vallées. Beuvron désigne une rivière aux castors, cet animal fascinait les Celtes, le nom du lieu est probablement très ancien !

Le passage d’une rivière est un endroit notable. Souvent, il est désigné sur notre territoire par le terme de « planche » mais on trouve également des termes dérivés de « arche », en particulier chez nous : Arcomps.

Beaucoup de noms caractérisent le relief. Le nom caractéristique d’un sommet, dans notre région est « Peu », dérivé du latin « podium » qui a donné Puy et dans le midi : Puech, Pech … Mais le nom de « Mont » est également fréquent ; à noter que la désignation « Mont » est plus ancienne que celle de « Le Mont », les articles n’étant apparus qu’aux environ de l’an 1000. Une caractéristique de ce sommet peut être ajoutée : Peu Blanc ou Chaumont (mont chauve) indique un lieu dégagé ; Puy Ravaux ou Peupetit indique l’appartenance à une famille.

Pause.

Dominique Dubreuil nous montre un Jean-Louis Boncoeur qui se moque aussi bien de la société des hommes que de celle des femmes, mais toujours avec beaucoup d’humour ; suit une ode poétique à sa vielle.

C’est notre histoire : "Les lieux ainsi dits".

Mais reprenons l’étude des noms de lieux avec Stéphane Gendron.

Notre territoire a eu beaucoup besoin de se défendre, les traces des fortifications se lisent sur les cartes.

Châtelus (commune de Culan) est un petit château, de même que Le Chatelet. A noter que dans le cas du Châtelet en Berry l’organisation du bâti en plusieurs cercles concentriques suggère une structure défensive importante. La Châtre vient de castrum qui était un camp fortifié romain, mais là encore la toponymie donne des éléments alors que les autres données manquent pour approfondir l’histoire de la cité à cette époque. Les « Mottes » indiquent également des structures défensives, la plupart du temps en bois et en terre, elles ont laissées peu de traces sur le sol. La Touratte est une petite tour dans le langage du sud de la France.

C’est notre histoire : "Les lieux ainsi dits".

Comme dans l’ensemble de la France, les familles ont laissé leur nom à beaucoup de lieux. Chez nous, beaucoup de noms de famille sont précédés de l’article « les » : Les Robins, Les Chagnons … On en retrouve beaucoup du côté de Touchay qui est une terre de défrichement (touche) sur laquelle se sont installées des exploitations familiales. La désignation n'a de sens qu'à partir du moment où la maison peut se transmettre dans la famille.

Autre forme de nom de lieu lié à une famille: « chez » qui dérive de « casa » : Chez Jabier est la maison des Jabier.

Pause

Entre la tristesse des parents qui ne voient pas revenir leurs enfants partis à la ville, la rouerie du paysan, la sensibilité face à la nature ou la dénonciation de l’esprit étroit des villageois, Dominique Dubreuil nous montre une dernière facette de Jean-Louis Boncoeur.

C’est notre histoire : "Les lieux ainsi dits".

Maintenant, la parole est au public. Evidemment après une telle approche de la toponymie, les questions fusent et le temps est limité. Notons simplement que : Praha est un pré en occitan, Chezelle est une petite maison (de « casa »), le Temple était probablement une possession de l’ordre des Templiers, Les Chandelles et Homo désigne des terres auxquelles étaient attachées des redevances sous forme de prières ou de messes, le Breuil est un bois protégé par une palissade et La Bidoire est un canal pour l’écoulement des eaux (il faudrait vérifier sur le terrain la réalité et la localisation de cet élément).

Beaucoup d’autres questions restaient sur les lèvres des auditeurs. Notez que nous avions déjà assisté à une conférence de Stéphane Gendron au cours de laquelle il avait présenté d’autres thèmes, certains pourrons peut-être trouver quelques réponses à leurs questions.

Nous voici maintenant bien armés pour des discussions intéressantes dans la voiture en vagabondant sur les routes du Boischaut.

Ce fut une belle soirée unanimement très appréciée.

Partager cet article

Repost 0
Published by nous-en-boischaut-sud
commenter cet article

commentaires

  • : Nous en Boischaut-sud
  • : Découvrez les animations et manifestations dans le Boischaut sud, préparez vos sorties grâce à notre agenda
  • Contact

Les fêtes, animations qui égrènent le calendrier de nos villages sont un des attraits de notre Berry : entre Châteaumeillant, Le Chatelet, Lignières, La Châtre, Ste Sévère ... Retrouvez-les dans notre agenda et découvrez les compte-rendus des activités auxquelles nous avons participé.

Nous sommes maintenant également présent sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Nous-en-Boischaut-Sud/280616368744563?ref_type=bookmark

Venez nous rendre visite

Merci Marie-France !

UA-62890623-1