Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 13:07

En ce 14 juillet 2016, la cour du musée de Châteaumeillant se partageait entre l’antiquité, la période gauloise et le 15ème siècle.

De son abri, un savant grec, s’appuyant sur sa vision pythagoricienne, nous expose sa connaissance totalement cohérente de la marche du monde : tout est lié. Il maitrise aussi bien l’astronomie, l’astrologie, les mathématiques, algèbre, géométrie, que la musique ou la philosophie, car dans son monde, tout est nombre.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

Il est évident que la terre est ronde et tourne sur elle-même, elle se déplace également autour du soleil ; le cycle des astres est parfaitement connu, en particulier celui de la lune qui dure 19 ans ! Ces connaissances lui ont permis de construire l’astrolabe qui lui permet de calculer l’heure, même la nuit, et de déterminer notre latitude.

Mais il maîtrise également la musique qui repose également sur les nombres : la longueur de la corde vibrante détermine le son.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

Tout est cohérent, évident, génial !

Mais de la musique, parlons-en. Le poète, dans son théâtre improvisé nous en apporte les origines, divines évidemment avec nos grecs !

Tout commence avec Hermès. Dès son berceau, ce fils de Zeus et de Maïa est un inventeur de génie. Trouvant une carapace de tortue, celle-ci devient caisse de résonnance et Hermès invente la lyre. Il échange son invention avec Apollon contre le troupeau divin : c’est vraiment aussi le dieu du commerce !

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

Pan, le plus laid des dieux, est amoureux de la nymphe Syrinx. Ce n’est pas vraiment partagé ; pour lui échapper, elle se transforme en roseau, alors Pan brise le roseau en sept morceaux. Pris de remords, en essayant de reconstituer la nymphe, il se trompe dans l’arrangement des morceaux et obtient la flute avec laquelle il défie Apollon lui-même et sa lyre.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

Athéna aussi est musicienne, elle invente une flute, l’aulos. Mais elle se fait tellement moquer d’elle par les olympiens voyant son visage déformé lorsqu’elle souffle dans son instrument, qu’elle jette l’éponge.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

Mêlant conte, musique et chants, voilà une façon pas bête donner un éclairage sur la mythologie en la remettant au goût du jour, avec force humour, burlesque mais aussi parfois une pointe de tragique.

Dans un coin, le forgeron gaulois martèle le lingot de fer porté au rouge pour fabriquer ses outils. Sa forge, avec ses deux soufflets n’est peut-être pas strictement identique à celle qu’utilisaient les gaulois mais elle devait bien ressembler à celle-là. En fait, on ne dispose pas réellement de documents fiables. La forge gauloise est éphémère : lorsqu’elle est abandonnée, il n’en reste pas grand-chose. Les archéologues ne peuvent pas nous en fournir une description très précise.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

A côté, les enfants apprennent les rudiments de la gravure sur pierre sous une tente viking.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

Dans un autre coin de la cour officie l’apothicaire. Nous sommes au 15ème siècle, et cet homme connait tout des quatre humeurs qui gouvernent le corps humain : sang, eau, bile et bile noire.

Devant ses fioles et avec tous ses ustensiles pour distiller, réduire en poudre, mélanger, injecter … il prépare des remèdes à partir des trois règnes de la nature : extraits végétaux (plantes, épices) minéraux ou animaux. Son objectif : lutter contre les déséquilibres des humeurs chez ses patients.

Mais la vie n’est pas toute rose : il doit défendre son monopole face aux espiciers qui n’ont pas les mêmes connaissances !

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

A partir de bases scientifiques qui nous semblent aujourd’hui bien discutables, il a néanmoins acquis une connaissance intime des effets des plantes et des composés chimiques.

Au 15ème siècle, la ventrière, elle aussi connait la théorie des quatre humeurs. Chez la femme, c’est l’eau qui l’emporte : son caractère est lymphatique, elle est aussi plus « intellectuelle ». Lorsqu’une naissance se prépare, c’est la ventrière qu’on appelle. Elle arrive avec tout son arsenal médico-mystique, mais elle apporte également sa technicité. Elle a également le pouvoir d’ondoyer l’enfant pour leur éviter d’errer indéfiniment dans le domaine des limbes mais lorsqu’une césarienne s’avère nécessaire, là, cela dépasse ses compétences.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

C’est tout un pan de la vie domestique de l’époque qui nous est livré, avec beaucoup d’humour et de dynamisme, mais avec beaucoup de respect pour les personnages présentés.

Pour transmettre ce savoir, au 15ème siècle, l’écriture est le moyen de choix. Mais l’écriture date des égyptiens, elle servait alors pour consigner des documents administratifs ou religieux. Les égyptiens écrivaient sur papyrus et la fabrication du papyrus était jalousement gardée. A Pergame (aujourd’hui en Turquie) on réussi à contourner le papyrus comme support de l’écriture avec la découverte du parchemin fabriqué à partir de peaux. En plus le parchemin est beaucoup moins fragile que le papyrus, il n’est plus nécessaire de le rouler, ainsi nait le livre ! Plus tard, venu de Chine, le papier fait son apparition en Europe, beaucoup moins cher il détrône le parchemin.

14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant

N’empêche que le livre reste excessivement cher et son utilisation est monopolisée par la classe ecclésiastique, ce qui a le don d’irriter Charlemagne. Alors que lui-même ne savait probablement ni lire ni écrire, il cherche à développer l’enseignement pour s'affranchir de l’emprise des moines.

Beaucoup d’anecdotes, tout cela donne envie d’en savoir un peu plus, d’ailleurs les animateurs ont été très sollicités !

Ce 14 juillet dans la cour du musée de Châteaumeillant fut un grand plaisir : un moment d’une détente enrichissante, une approche ludique de l’histoire qui donne l’envie d’aller plus loin ; c’est peut être aussi cela la mission d’un musée ? Dimanche, c’était une réussite totale, bravo aux organisateurs et aux animateurs !

Partager cet article

Repost 0
Published by nous-en-boischaut-sud
commenter cet article

commentaires

Daumard Florence 28/07/2016 19:20

étant submergés de flyers ou autres affiches, les gens ne les lisent plus ! le jour du 14 juillet, il aurait fallu une ou deux personnes (déguisées ?) qui dirigent les gens vers le musée car les rues n'ayant pas été fermées à la circulation comme initialement prévu en réunion, le flux s'est fait au détriment du musée... dommage je répète !

coco 28/07/2016 18:49

le programme était bien disponible en divers endroits et diverses communes de l'Indre, du Cher, de l'Allier, de la Corrèze, du Limousin et d'autres...... il à même été trouvé à Grenoble, Annecy..... Quand on veut, on peut.... Il était évidemment disponible au sein de l'Office de Tourisme.... Ce qui me mets en "boule",, c'est que là, le téléphone "arabe" n'a pas fonctionné alors que pour des choses beaucoup plus futiles il fonctionne correctement.... Dommage pour les organisateurs que les spectateurs n'aient pas été aussi nombreux (environ une soixante) qu’espérés même si les intervenants eux ont été très contents.....

Indrienne 28/07/2016 11:36

Affiche et surtout une très belle publicité en couleur "14 JUILLET", flyer ; étaient disponibles, dans diverses communes du cher et de l'indre, chez des commerçants; me l'étant procuré à Thevet st Julien. Ce dernier très explicatif recto-verso : de la brocante au feu d'artifice, bal populaire. Avec détail de ce qui aurait lieu au Musée Emile Chenon.

Daumard Florence 18/07/2016 18:56

C'est vrai que c'était vraiment génial !!!! mais peut-être pas bien fléché car beaucoup de gens ,n'ont
pas su ou pas vu qu'il y avait des animations au musée !!! dommage pour eux !

nous en Boischaut Sud 18/07/2016 19:16

C’est vrai qu’à mon avis il y avait un petit problème de com ! Pour trouver le programme des animations, il fallait bien chercher : à part le site du musée ce n’était pas évident (ou alors il fallait regarder sur notre agenda : http://nousenboischautsud.eklablog.com/agenda-a106317270 !)

  • : Nous en Boischaut-sud
  • : Découvrez les animations et manifestations dans le Boischaut sud, préparez vos sorties grâce à notre agenda
  • Contact

Les fêtes, animations qui égrènent le calendrier de nos villages sont un des attraits de notre Berry : entre Châteaumeillant, Le Chatelet, Lignières, La Châtre, Ste Sévère ... Retrouvez-les dans notre agenda et découvrez les compte-rendus des activités auxquelles nous avons participé.

Nous sommes maintenant également présent sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Nous-en-Boischaut-Sud/280616368744563?ref_type=bookmark

Venez nous rendre visite

Merci Marie-France !

Affiches

UA-62890623-1