Les Agricoles, de Lozère en Boischaut Sud avec Catherine Zambon

Publié le par nous-en-boischaut-sud

Des parcs à bestiaux, des bottes de paille, la scène s’est transformée en étable pour le premier spectacle 2017 à Saulzais, St Saturnin et St Hilaire en Lignières de Bal!ade en Boischaut, le programme culturel de la communauté de communes Berry Grand Sud.

Une « stagiaire » urbaine s’immerge dans le monde des paysans, mais on ne dit pas « paysan », on dit « agriculteur » ou « exploitant agricole ». Voilà un autre monde, une autre planète, un univers où l’on découvre que rien n’est tout rose, rien n’est tout noir. Cette découverte est l’objet de cette pièce de Catherine Zambon, qui nous montre toute la complexité de l’univers agricole, ici dédié à l’élevage.

Les Agricoles, de Lozère en Boischaut Sud avec Catherine Zambon

Au centre est indiscutablement l’affection réciproque entre l’homme et l’animal. Mais la mort est toujours présente, difficile à assumer elle fait partie des non-dits.

C’est une découverte en profondeur de ce monde qui nous est proposée, sans concession. Tout y passe : de la solitude à l’isolement, du regard des autres, stigmatisant à cause de la pollution, des subventions … difficile à supporter, mais aussi les sous avec la course à toujours plus grand pour finir à 1000-1300€/mois en travaillant à deux, et puis le rôle des femmes. Pourtant il a conscience de son utilité, le paysan : outre qu’il nourrit le monde, c’est aussi lui qui façonne le paysage : sans lui, plus de pré, la forêt partout. Alors nait une inquiétude « Ils ne peuvent pas nous laisser tomber ! »

Les Agricoles, de Lozère en Boischaut Sud avec Catherine Zambon

Les doutes aussi sont bien présents : on n’aurait peut-être pas dû suivre ces conseillers et tant s’endetter. Les solutions ? Le bio, beaucoup pensent que c’est l’avenir, mais cette solution est … controversée « On perd une récolte sur quatre, OK ? ». Ce qui est clair c’est que les « Y a qu’à » ne sont pas de mise.

Les Agricoles, de Lozère en Boischaut Sud avec Catherine Zambon

Mais la pièce est joyeuse, les mots sonnent juste et le sourire est toujours là même si le propos n’est pas toujours particulièrement gai. La pièce se déroule dans la montagne lozérienne mais elle aurait aussi bien pu se passer en Boischaut Sud ; des éleveurs ou anciens éleveurs sont présents dans la salle, ils hochent de la tête en souriant.

Les Agricoles, de Lozère en Boischaut Sud avec Catherine Zambon

Merci Catherine Zambon, cela fait du bien de voir que l’on est compris. Peut-être faut-il maintenant aller montrer cette pièce en ville, pour qu’eux aussi nous comprennent, parce que, comme dit l’auteur : « Notre relation au monde paysan, toute émotionnelle qu’elle soit, s’arrête là où commence notre intérêt. »!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article