Botaniques : le symposium de dessin

Publié le par nous-en-boischaut-sud

Le jeudi 17 août, un groupe d’artistes triés sur le volet pour leurs expériences créatives, se sont rendus dans un lieu secret, le bois de Cathy. Depuis son enfance Cathy a transmis à ses compagnons châtaigniers la puissance de ses idées, en triant des branches, des souches, des cailloux, des mousses, actes gratuits ou éphémères propres au land art. Le lieu en est devenu chargé de forces mystérieuses. Depuis un an, au bout d’un long sentier, une cabane à rendre jaloux les amateurs de club Med’, protège les méditations, les réflexions artistiques de Cathy et de  ses amis choisis.

Cette première journée est destinée à l’observation, à la promenade réfléchie, à la cueillette des sensations fortes pour provoquer l’acte créateur : croquis, peintures, feuilles de papier et feuilles d’arbre se mêlent les pinceaux.

Botaniques : le symposium de dessin
Botaniques : le symposium de dessin

Le lendemain, changement de lieu. La Grange au SEL, à Vesdun, offre dans sa salle de cours, un matériel varié : acrylique, aquarelle, gouache, huile, pastels, gravures, encres, papier de chine ou non tissés pour permettre la réalisation d’un travail plus abouti sur base des sensations de la veille et permettre aux participants de découvrir de nouvelles techniques dont l’eau forte et diverses méthodes de monotype.

Brigitte s’essayera à la gravure avant de retourner à ses espaces pastels géométrisés.

Botaniques : le symposium de dessin
Botaniques : le symposium de dessin

Cathy terminera en grand son papier de feuilles de châtaignier, intégrant d’autres essences du lieu, d’autres couleurs…

Son bois offrira au vieux poirier un magnifique collier de cailloux blancs en échange de quelques poires parfumées qui se coucheront sur un lit de mousse.

Botaniques : le symposium de dessin
Botaniques : le symposium de dessin

Isa, d’Agen, partie loin dans la direction d’une branche orientée, a capté les ors des bois au bout de ses gestes amples et vigoureux.

Manon, venue de Belgique, illustre son carnet, relié soigneusement par elle-même, et nous conduit au fil de ses pages dans les sentiers de la veille.

Manu, le grand solitaire, se concentre pour nous rendre les éclats pointillistes d’ombres et de lumières.

Micha nous prépare une soupe de papier mâché, future couverture de carnets de croquis. Puis sur une vitre encrée, le tracé du bout du crayon sucera la matière sensible pour rendre la matière des sous-bois. Quelques traits de peinture sur une vieille souche  laissent émerger une mer antérieure...

Ninon a aidé sa mamie à choisir les couleurs.

Pauline s’essaye aussi à la gravure puis retourne et partage sa technique maitrisée du monotype à l’acrylique. Et miracle, le bois de Cathy apparait là où on ne l’attendait pas.

Botaniques : le symposium de dessin

Zaza, occupée à guider les diverses techniques, aura bien besoin d’une journée supplémentaire pour colorer ses planches de BD : Vie et mort de Grand-père Châtaigner….

Botaniques : le symposium de dessin

Partage et bonne humeur étaient aussi au programme et tous souhaitent recommencer l’expérience… à l’année prochaine !

Les œuvres du Symposium, ainsi que celles des invités de la Grange au SEL sont visibles les vendredis, samedis, dimanches de 14h à 18h, et sur rendez-vous, jusqu’au 1er octobre.

Portes ouvertes les 9 et 10 septembre, de 14h à 18h, animations diverses, démonstrations, …

Renseignements : 06 48 86 18 55

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article